Accueil > BATIMENT > Culturel > LA COLOC’ DE LA CULTURE - COURNON (63)

LA COLOC’ DE LA CULTURE - COURNON (63)

Salle de spectacles



LA COLOC’ DE LA CULTURE - COURNON (63)

  • Maître d'ouvrage :

    Ville de Cournon d’Auvergne

  • Maître d'oeuvre :

    A. JALICON Architecte

  • Missions :

    Maîtrise d’œuvre avec EXE, Structure Gros Œuvre et Charpente Métallique

  • Surface (m²) :

    1 600

  • Montant des travaux : 3 669 000 € HT
  • Date des travaux : 2008 - 2012

Surface SHON : 1600 m2 - Surface Utile : 1505 m2
Le projet concerne la conception et la réalisation des ouvrages de béton armé et de charpente métallique d’un pôle de médiation culturelle à Cournon d’Auvergne.

Le bâtiment de forme circulaire de 49m de rayon s’étend sur une surface de 1750 m² et atteint une hauteur de 14m environ.
Le montant total des travaux est de 3.7 millions d’euros HT.

La structure en béton armé a été étudiée de la phase avant projet jusqu’à la réalisation des plans d’atelier en phase exécution, en passant par le dossier de consultation des entreprises et le suivi de chantier.

Pour le lot charpente métallique, notre mission consistait en la réalisation de l’avant projet jusqu’à l’EXE (conception, notes de calculs, plans d’ensemble, pièces écrites, notes de calculs d’EXE des assemblages).

La particularité technique est liée à la conception d’ensemble.

Les rayons de la toiture et de la façade vitrée non convergents ont compliqué la structure.
La tenue de la toiture circulaire inclinée en appui sur des voiles béton aléatoires et sur les potelets métalliques inclinés de la façade vitrée ont compliqué la conception.

L’ossature de la toiture est composée de fermes treillis rayonnantes au-dessus des gradins et d’empannons horizontaux au-dessus de la scène, le tout en appui sur les voiles périphériques et la poutre treillis principale située au dessus de l’avant scène.

La disposition des fermes treillis tient compte des passerelles scéniques intégrées dans les combles.
Les empannons horizontaux reprennent les équipements scéniques en plus du complexe de couverture.
Le complexe de couverture et de sous-face soutenu par des ossatures secondaires type pannes ou lisses est fixé sur les éléments principaux comme décrits précédemment.

La stabilité horizontale de l’ensemble est assurée par des contreventements en toiture qui, en s’appuyant en tête des voiles béton, permettent de redescendre les efforts sur les fondations.

Une poutre au vent complémentaire a dû être insérée entre les fermes pour assurer le maintien du voile béton mitoyen.

Compte tenu de la complexité de cet ouvrage, une étude en 3D du bâtiment sous Autocad a permis d’établir la distribution et la géométrie de la structure.

Une modélisation globale également en 3 dimensions a été réalisée en vue du dimensionnement des structures en service et sous séisme.

Propriété des photographies : A. JALICON Architecte